C’est sûr nous n’avons pas la mer, pas vraiment les sourires des commerçants, les sourires sont une denrée rare à Rodez. Mais comme je vois le verre toujours plus rempli que vide, comment être coach bien-être et sophrologue autrement ? 😉 Je me dis que nous avons eu bien de la chance par rapport à d’autres régions ou simplement villes.

Du vent on en a eu, certes, mais pas de catastrophe et surtout pas d’inondation, alors oui j’aime beaucoup la mer, mais notre ville en hauteur nous a protégé de ce genre d’intempérie, pas de mort à déplorer, pas de personne qui ont perdu maison et commerce.

A bien y réfléchir, nous ne sommes pas si mal à Rodez et je pense y rester encore un petit moment 🙂

Laisser un commentaire