Gilets jaunes Coup de gueule

Je n’ai et nous n’avons pas à juger ceux qui ne veulent pas manifester, chacun est libre de le vouloir et de se donner les moyens de suivre la manifestation.

Mais cela fait de longues semaines que la population française est avertie de ce mouvement et de la date choisie soit ce jour, le SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018.

Des tracts ont été distribués, des journaux télévisés en ont largement diffusé l’information, si vous n’aviez pas la nécessité absolue de sortir et que vous l’avez fait, c’était en connaissance de cause et il fallait prendre votre mal en patience, comme lorsque vous allez chez le médecin ou qu’un problème météorologique vous y contraint.

Car les personnes qui bloquent les routes représentent le peuple français, prennent des risques pour nous, perdent leur temps pour nous également, pour que les choses s’améliorent.

Essayons comme eux de ne pas penser en individualiste et au minimum de respecter leurs actions, qu’on les cautionne ou pas.

Vous pouvez vous désolidariser du mouvement et pouvez penser le subir, comme nous avons été nombreux à nous sentir piéger par le résultat du vote présidentiel tout en devant le subir et pour 5 ans, 10 ans pour les 2 derniers mandats c’est énorme, que représente 24 heures par rapport à 10 ans ?

Etre bloqué dans la circulation ou par des manifestants quoi de différent ? Un peu de sang froid.

Si ne pouvoir circuler est stressant, rouler sur des manifestants est CRIMINEL.

Laisser un commentaire